Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

Claudia
Huidobro

Plus d'infos
Claudia Huidobro, Homework 2, 2017 Mixed techniques, collage, painting 70 x 98 cm

Claudia Huidobro, Homework 2, 2017 Mixed techniques, collage, painting 70 x 98 cm

Claudia Huidobro, Homework 2, 2017 Mixed techniques, collage, painting 70 x 98 cmClaudia Huidobro, Untitled 2, 2016, 30,5 x 23,5 cmClaudia Huidobro, Dans l'enceinte se débarrasser de tout, 2017, Collage : 30 x 28,5 cm, Text : 30 x 20,8 cm Claudia Huidobro, Collage Noir et Blanc 14, 2015Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Sans titre, série Tout contre, 2008-2014Claudia Huidobro, Collage 5, 2012Claudia Huidobro, Collage 2, 2012Claudia Huidobro, Collage 4, 2012Claudia Huidobro, Collage 8, 2012Claudia Huidobro, Sans titre CH6, série Quoi de plus douce ?, 2007 – 2009Claudia Huidobro, Sans titre CH3, série Quoi de plus douce ?, 2007 – 2009Claudia Huidobro, Sans titre CH2, série Quoi de plus douce ?, 2007 – 2009Claudia Huidobro, Sans titre CH15, série Quoi de plus douce ?, 2007 – 2009

Claudia Huidobro

Née en 1963 à Paris
Vit et travaille à Paris

« Claudia Huidobro a longtemps été mannequin. Est–ce pour cela qu’aujourd’hui, devenue artiste, elle impose à son corps d’étranges métamorphoses, en fait un objet de sculpture radical, qui ne se plie à aucun artifice ? Pas de maquillage, pas de costume ni même de truquage ou de retouche numérique, contrairement à ce qu’elle a connu autrefois lorsqu’elle défilait pour les plus grands créateurs et posait pour les plus grands photographes. » Natasha Wolinski

Les œuvres de Claudia Huidobro sont composées de photographies trouvées dans des magazines, coupées en bandes aléatoires, elles deviennent des matières premières avec lesquelles travailler. Ces collages invitent à jouer une ballade sensuelle et féminine, questionnant l’image de la femme à travers une action plastique agressive des photographies de pin-ups. Ces dernières années, son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles et collectives à la galerie Les filles du calvaire, ainsi qu’à la Maison de l’Amérique latine de Paris avec ‘Project room’ en 2016 ; au Festival Off d’Avignon en 2015 ; au Festival de photographie de Vichy avec ‘Portraits’ et aux Rencontres d’Arles avec ‘L’Arlésienne’ en 2014 ; ou encore à la Arendt House du Luxembourg en 2016. Depuis 2014, elle participe également aux performances ‘Models Never Talk’ conduites par Olivier Saillard, directeur du Palais Galliera.