Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

En cours Passées À venir
Vue de l'exposition

Vue de l'exposition

Angels with dirty faces

Commissariat : Olivier Marboeuf

Christian Marclay, Graeme Thomson et Silvia Maglioni, Hiwa K, John Akomfrah / Black Audio Film Collective, Penny Siopis, Samir Ramdani, Till Roeskens, Marie Bouts

Exposition du 4 au 28 février 2015

Narration : Octavio Framboa

« C’est à cause de ma voix que tu me considères comme un ange, mais un ange au visage sale. C’est par mon chant que tu sais que je suis une créature comme toi, un homme. Mais le plus malheureux des hommes. Car tu m’as vu aller tout au fond, sans résistance apparente. On m’a même entendu rire alors qu’on me croyait mort dans un trou. Mais c’était pour mieux disparaître et revenir au sommet des ruines comme un fantôme bavard qui pisse sur les dernières lumières de l’Occident ». Ainsi parle Octavio Framboa, le narrateur de « Angels with dirty faces » (chant), première d’une série de méditations autour du corps en lutte au cœur de la crise. Cette exposition racontée agence une partition de films et de textes traversés par la puissance vitale de la lamentation. Un écho lointain du blues. Une musique de révolte qui se répand dans l’espace. L’annonce criarde et désaccordée d’une guitare bottleneck, le dub infra-basse de l’Angleterre Tatchérienne, les fréquences brouillées des voix océaniques. Une histoire rejouée, une géographie chantée par des voix inconnues qui prennent l’océan Atlantique pour la plus ancienne des banlieues.

Télécharger le dossier de presse
Vue de l'exposition Vue de l'exposition Graeme Thomson & Silvia Maglion, Disappear One, Courtesy de l’artiste et Spectre ProductionsHandsworth, Black audio film collective, Courtesy de l’artiste