Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

En cours Passées À venir
1955, Casablanca, 2000

1955, Casablanca, 2000

Florence Chevallier

1955, Casablanca, photographies récentes

Florence Chevallier

Du 22 mars au 12 mai 2001

Les images inédites que Florence Chevallier ramène, cet automne, du Maroc, sont touchées par la grâce. Comme si le pacte avec la lumière, depuis toujours scellé par l’artiste, n’était enfin plus perturbé par toutes sortes de dispositifs mis en place pour faire écran avec le réel, s’en protéger. Les paysages de front de mer, -piscines désuètes, plongeoirs déglingués, objets rouillés, plages aux noms kitsch Kon Tiki, Sun Beach ou Miami- sont en majesté. Convoqué par la photographe, ce paysage surgit comme une tranche de son passé, comme une séquence dans l’histoire de ses émotions. C’est Casablanca arpenté comme un flash back. C’est Casablanca regardé comme Valparaiso ou Tanger par une femme dont le roman familial, ici entamé, s’inscrit sur des photos d’enfance aux bords blancs dentelés. C’est Casablanca résonnant comme le nom du bar, enseigne aux lettres de néon, des amants du film d’Alain Resnais Hiroshima mon amour.

Télécharger le dossier de presse
1955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 20001955, Casablanca, 2000