Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

En cours Passées À venir
Garden 2004, pencil on Steinbach

Garden 2004, pencil on Steinbach

Hans Op De Beeck

Drawings

Hans Op De Beeck

Exposition du 04 avril au 13 mai 2006

Evence Verdier dans l’article qu’elle consacre à l’artiste, « Hans Op de Beeck, le crépuscule des illusions », parut dans Art Press en septembre 2005, décrit en qualifiant de métaphore du dessin l’exposition à la galerie Les filles du calvaire à Paris en septembre 2004 :(…) La projection vidéo Perte (2004) montrait, entre autres images, des vagues dont la progression conduisait au centre de l’espace d’exposition. Là se trouvait un bassin semblable à l’étang aux nénuphars dont il était aussi question dans le film. Cette sculpture paraissait avoir échoué sur le rivage de la vidéo, et l’exposition noir et blanc ressemblait à un dessin en trois dimensions où le spectateur était chargé d’apporter la couleur. (…) .

La suite de l’exposition, au premier étage, continuait sur le même principe, le spectateur étant accueilli par une vidéo composée d’une animation de photographies de jardins retravaillées numériquement comme des aquarelles noir et blanc et d’une bande son qui résonnait en écho avec celle de l’étage inférieur. Au fond, une immense photographie de la vague arrêtait le visiteur et le renvoyait à la vidéo du bas. Sur le côté, soulignés par un faible éclairage flottaient de grands dessins, tels des traces mémorielles, instants symboliques de l’ensemble.

Télécharger le dossier de presse
Garden 2004, pencil on SteinbachDrawingDrawingSérie Loss merGarden 2004, pencil on Steinbach