Newsletter Sign up

Galerie Les filles du Calvaire

Mem 3, 2017, Huile sur toile, 130 x 130 cm

Mem 3, 2017, Huile sur toile, 130 x 130 cm

Camera Camera

Hôtel Windsor - Nice

November 25th and 26th 2017

Paz Corona, artiste française née au Chili, travaille la représentation du corps. Par la peinture, le dessin, la sculpture et la vidéo elle dresse des portraits inexacts des corps fragmentaires, sans craindre le non-finito, elle laisse s’épanouir les effets de l’inachevé. Son art est d’abord une affaire de projection mentale et d’associations.

« Investir une chambre est une proposition singulière, d’autant qu’elle porte le nom d’un artiste qui m’est cher et dont la présence s’inscrit largement dans ce lieu intime.

Le Mosset donne le ton de ce qui se passe dans une chambre : il ne montre rien mais reflète comme un miroir rouge ce qui s’y joue : la jouissance des corps. Seul ou accompagné chacun y expérimente son intimité. Dans cette chambre- installation chaque œuvre renvoie à la manière dont le corps s’éprouve. Ce réel impossible à signifier ne se résorbe ni dans le discours ni dans les images. Ces fictions disent la vérité : on « ment-vrai » face au réel.

A travers les métamorphoses, incarnations du désir, à travers l’hétérogénéité plastique et littéraire des œuvres rassemblées ici, je tente de « faire dire » le réel : C’est ma solution approximative à cette aporie. “Une chambre à soi” c’est un espace mental où le corps habite. Ici je voudrais que chacun se trouve comme chez soi pour y loger son imaginaire. “La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre.”(Picasso). C’est un programme de résistance par l’Art. Contre la politique des corps que l’on enferme dans l’être et le paraitre, hors pensée, je propose ici une esthétique des corps que la jouissance de la vie anime. »

Mem 3, 2017, Huile sur toile, 130 x 130 cm