Archives d'un présent

Oeuvres : Catherine Poncin

Auteurs : Ricardo Arcos-Palmas, Gonzalo Sanchez G.

Année : 2015

ISBN : 978-2-35046-359-9

Catherine Poncin est une post-photographe, comme l’explique l’historien d’art Paul Ardenne. Post-photographe comme post-production : Catherine Poncin recueille, un peu partout, du marché aux puces aux fonds abandonnés, le tout venant, banal, de l’image photographique. Puis elle sélectionne un cliché pour sa valeur potentiellement mémorielle, et commence son investigation.

Ce livre est le résultat du travail conduit par Catherine Poncin durant les résidence qu’elle a menées à Bogota en Colombie en 2014/2015 Archives d’un présent est un travail artistique mené à partir de témoignages et de dons d’images de disparus. L’artiste les a collectés auprès témoins ayant subis déplacements forcés, sévices, disparitions de proches au cours du conflit armé en Colombie de 1970 à ce jour…

Une installation de cent portraits originaux exposés ponctuellement sur la voie publique par les associations de victimes, des photographies de famille, un corpus de 32 créations photographiques, une vidéo composent l’ensemble des œuvres et installations réalisées par Catherine Poncin.

Ces travaux questionnent les thèmes du politique, de l’archive, de la mémoire colombienne et des accords de paix à venir.

Eloge de combats ordinaires

Images : Catherine Poncin

Texte : Magali Jauffret

Année : 2008

ISBN : 978-2-35046-137-3

Selon une pratique nommée "de l’image par l’image", Catherine Poncin réinterprète librement le gisement documentaire laissé en 1910 par le photographe Ernest Mésière ou il vint à la Société alsacienne de constructions mécaniques (SACM) de Belfort, photographier l’usine, son personnel auquel il demanda de poser en rang d’oignons, comme à l’école ou auprès de leurs machines dans l’atelier.

Les photographies de C. Poncin nous entraînent dans un univers où l’homme et la machine semblent ne former qu’un seul corps menant sans répit d’ordinaires combats pour la modernité. L’artiste ausculte et scrute les visages, les corps, les lieux et les machines de cette classe ouvrière. Elle les fait «parler», se fixe sur un fragment, le prélève, le met en scène mentalement, le re-photographie, et invente un photomontage poétique.

Présente à Belfort depuis 1879, la SACM (ancêtre de l’usine Alstom) emploie plus de 4 500 ouvriers en 1911. Elle produit des locomotives et des turbines à vapeur ainsi que des alternateurs pour l’électricité dans les centrales et des moteurs à courant continu et alternatif.