Au fil du temps, du travail de Paola De Pietri, il émerge avec clarté un thème crucial : le sentiment d’un espace ouvert, un espace de tous, qui est en même temps un espace privé et existentiel ; la personne est donc une entité individuelle, unique, mais elle est aussi indissolublement liée à son environnement et profondément enracinée dans celui-ci.

Essentielle et méticuleuse, sa recherche continue définit la qualité de l’espace habité par l’homme et en dilate le sens : il devient un espace du quotidien dans lequel s’expriment de petites histoires personnelles, parfois intimes, et en même temps l’immense espace du monde, voire de l’univers, dans lequel la figure humaine se positionne de façon précise mais aussi- précaire et mystérieuse.

Cette réflexion sur la place occupée par l’homme dans le monde est de nature à la fois poétique et éthique, ce qui est d’une importance vitale à l’heure actuelle, où toute identité et tout milieu de vie se transforme de manière si violente que cela nous désoriente.

Roberta Valtorta

Paola De Pietri est née en 1960 en Italie, où elle vit et travaille. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives, particulièrement en Italie et en France. Elle a reçu le prix Albert Renger-Patzsch en 2009. Depuis 2012, elle présente To Face, le plus récemment au Museo del Cinema, Turin, Italie et au Château d'Eau de Toulouse. Sa série Questa Pianura a été exposée à la Galerie Les Filles du Calvaire en 2015 et au festival Fotografia Europea 2016, tenu à Reggio Emilia (Italie).