Le travail de James Hyde, tel qu'il s'est développé dans les années 90, consiste en une expérimentation, délibérément bricoleuse et libre de toute astreinte esthétique, des différentes possibilités de signifier la peinture ; il consiste en l'émission, en des contextes objectaux multiples, de divers signes de peinture. En cela, et bien que totalement singulier, il appartient pleinement à son temps, celui d'une abstraction tout à la fois post-duchampienne et post-warholienne, où s'instille, infra-mince, la distance qui sépare la chose et le signe de la chose, le langage et le métalangage. [...]

Extrait de Le Saut de la barrière, Michel Gauthier

James Hyde est né en 1958 à Philadelphie et vit et travaille aujourd’hui à Brooklyn (Etats-Unis). Si son travail est régulièrement présenté aux Etats-Unis depuis une trentaine d’années, on a pu le voir également en Italie, en Allemagne, au Danemark, au Royaume-Uni, en Belgique ou encore en Suisse. En 2015 il a présenté les expositions personnelles 'Survey, Part 2' au CArD de Piacenza (Italie), 'Landscape' à la galerie Luis De Jesus de Los Angeles, 'Varieties of Useful Experience' à la Volume Gallery de Chicago. Récemment il a participé aux expositions collectives 'Portrait of a landscape' au Shirley Fiterman Art Center en 2016 et 'Fertility' à la galerie 33 Orchard en 2015, toutes les deux à New York.