John Davies est reconnu comme le leader britannique de la photographie de paysage. Ses images précises et soignées, baignées par une lumière douce, procurent une sensation particulière. Bernard Millet, qui lui a passé plusieurs commandes sur le territoire français, dit de lui " qu’il est clairement un photographe de paysage dans le sens où il invente les sites, en les désignant, en les choisissant photographiquement (…). John Davies choisit, dans un lent processus d’observation, des paysages déjà constitués en représentations "(1). Fréquemment se perçoit un rapport entre le passé et le futur dans ses images jalonnées par des éléments informatifs qui rendent l’évolution temporelle visible. Cette temporalité, qui d’actuelle aujourd’hui sera passée demain, devient quasi intemporelle grâce aux magnifiques tirages de l’artiste et à son usage subtil du noir et blanc. Il " portraiture " des sites où nature et industrie coexistent, inscrivant une tension dans le paysage. Son imposant travail sur l’Angleterre - British Landscapes qui traite de la transformation industrielle, notamment aux abords de Liverpool dont il est originaire -, ne doit pas éclipser les nombreuses campagnes(2) qu’il a réalisées sur d’autres territoires européens tels que la France ou l’Italie. Plus récemment John Davies s’est autorisé la couleur dont il use dans de subtiles chromatiques, notamment pour sa série japonaise au pied du mont Fuji dans laquelle il fait une fois encore le lien entre l’histoire d’une culture et son développement contemporain.

Christine Ollier

_____________________________

(1) Texte de Bernard Millet Monuments et Paysages, le Passage de la Vie, Monuments et Paysages, Editions Actes Sud, Arles, 2006. Ce livre fait état d’une commande territoriale récente de la région PACA sur le patrimoine méditerranéen.

(2) J.Davies a travaillé entre autre pour Linea di confine, pôle image Rouen, la région PACA, etc.

Originaire de Sedgefield, John Davies est né en 1949 et vit et travaille en Angleterre. En 2014, il présente deux expositions personnelles au Royaume-Uni : Urban Dreams / City State à la Side Gallery de Newcastle upon Tyne et 'Turning Green to Brown' à Liverpool. Ses dernières expositions incluent 'Visions of La Mancha' au Museo de Santa Cruz de Toledo (Espagne),'Shadow - Slag Heaps of Northern Europe' au Lab Labanque de Béthune (France) en 2016 et une participation aux expositions collectives 'Landscape with machine' à la Coalbrookdale Gallery d’Ironbridge (Royaume-Uni) et 'Italia inside out' au Palazzo della Ragione Fotografia de Milan (Italie) en 2015.