Un portrait est éternel. C'est un moyen désespéré de rester en contact avec quelqu'un qui, bien que parfois étranger, nous est si familier. Pour moi, il s'agit de conserver une partie de cette personne, les embaumer. Je crée une relation avec mon sujet, à travers le portrait. Je porte en moi ses souvenirs qui sont par essence si intimement lié aux photographies. J'étudie leurs visages discrètement. C'est ainsi que je les mémorise. Je me demande comment ils se souviennent de moi. Alors que le temps nous ronge lentement, je conserve ces images d'eux tels qu'ils sont, le seul état d'eux que j'ai connu et que je connaîtrai. Et ce sentiment pénétrant ; je les ai rencontrés. Ils vont mourir et, un jour, moi aussi je mourrai.

Nelli Palomäki

Nelli Palomäki est née en 1981 à Forssa, en Finlande. Elle vit et travaille à Helsinki. En 2013 elle présente les projets 'Breathing the Same Air' à Berlin et Copenhague et 'About Ten' à Naerbo (Norvège) et Helsinki. Elle participe en 2014 aux expositions collectives 'Aux frontières de l'intime' : 'Les photographes et leurs enfants', au Musée de la photographie de Bièvres et 'Darkness & Light : Contemporary Nordic Photography' à la Scandinavia House de New York. Elle présente 'Nordic Light' à l’International Festival in Photography de Kristiansund (Norvège) en 2015.