En superposant les thèmes de la mémoire, du désir, de la peur, de la fiction et de l’imagination, Esther Teichmann utilise le médium photographique comme un passage entre les univers de l’expérience et de la création artistique. Son travail exploite la tension qui existe dans la photographie, entre sa capacité à retranscrire la réalité et son potentiel à sous-entendre un autre monde. Cette relation complexe, si ce n’est trouble, que l’artiste entretient avec la photographie a ainsi provoqué un débordement de sa pratique vers d’autres médiums.

Jessica Brier

Née en 1980 à Karlsruhe (Allemagne), l’artiste allemande Esther Teichmann vit et travaille à Londres. Elle a récemment participé à nombreuses expositions collectives parmi lesquelles ‘Fragments’ à la galerie Les filles du calvaire (Paris), ‘Push It’ (avec Chantal Faust) à la galerie Lychee One (Londres), ‘Inland Far’ à la galerie Herbert Read à Canterbury (Royaume-Uni). En 2017 elle présente son exposition personnelle ‘Heavy the Sea’ au musée Transformer Station à Cleveland (Etats-Unis).