En superposant les thèmes de la mémoire, du désir, de la peur, de la fiction et de l’imagination, Teichmann utilise le médium photographique comme un passage entre les univers de l’expérience et de la création artistique. Son travail exploite la tension qui existe dans la photographie, entre sa capacité à retranscrire la réalité et son potentiel à sous-entendre un autre monde. Cette relation complexe, si ce n’est trouble, que l’artiste entretient avec la photographie a ainsi provoqué un débordement de sa pratique vers d’autres médiums.

Jessica Brier