Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

En cours Passées À venir

Karen Knorr : Another Way of Telling

Fox Talbot Museum, Lacock Abbey, UK

Karen Knorr

Du 26 mai au 9 septembre 2018

Karen’s work shows beautiful interiors of houses from various parts of the world. The compositions and lighting reveal the elegance of these rooms and makes their ‘unusual’ inhabitants feel deeply meditative. She places people or animals into the interiors, composed much in the way of the rest of the environment.

Les sources de la Mayenne Gontierama 2018

Pôle Culturel les Ursulines, salle Gothique, Château-Gontier

Marcel Dinahet

Du 26 mai au 26 août 2018

Marcel Dinahet réalise des vidéos très souvent en lien avec le milieu aquatique, la mer, les lacs ou les cours d’eau. Portant une très grande attention à l’environnement et aux manifestations du vivant, son travail tient de l’expérience et de la performance. Avec ce nouveau travail sur les sources de la Mayenne, l’artiste nous propose une immersion visuelle et auditive dans une nature brute, un retour aux origines avant toute intervention de l’homme.

Cinéhaïku

Gordes

Marcel Dinahet

Du 28 mai au 15 juin 2018

Marcel Dinahet fera partie du festival annuel Cinéhaïku, qui réunit l’ensemble des films primés chaque semaine dans une exposition éphémère, à travers la ville de Gordes.

Festival Photo La Gacilly La Terre en Questions

La Gacilly, Morbihan, Bretagne

Karen Knorr

Du 2 juin au 30 septembre 2018

Karen Knorr fera partie de la 15e édition du Festival Photo La Gacilly dont le thème sera la Terre et le monde animalier dans lequel l’équilibre est menacé.

Noémie Goudal

The Finnish Museum of Photography, Helsinki

Noémie Goudal

Du 08 juin au 12 août 2018

Cette exposition personnelle de très grande envergure, comprenant des photographies et des œuvres vidéo, sera d’abord présentée au Musée finlandais de la photographie puis à la Fotografiska à Stockholm, en Suède.

L’artiste française Noémie Goudal (née en 1984) est connue pour ses œuvres photographiques qui combinent des éléments mis en scène et des paysages naturels. Ses œuvres sont comme des trompes l’œil, faisant douter le spectateur de ses sens et de sa perception. Qu’est-ce qui est réel ? Et où sont les frontières entre imaginaire, naturel et artificiel?

Plus d’informations

Portrait(s)

Centre Culturel Valery Larbaud, Vichy

Nelli Palomäki

Du 15 juin au 9 septembre 2018

Portrait(s) présente dix expositions, se tenant simultanément en centre-ville et à ciel ouvert. Elles donnent à voir la matière complexe de la figure humaine, l’humaine condition qui, à travers le monde, les cultures, les âges ou les genres, nous relie les uns aux autres.

Suspended Spaces

BPS22 Musée d'art de la Province de Hainaut, Charleroi, Belgique

Marcel Dinahet

Du 16 juin au 2 septembre 2018

Commissariat : Dorothée Duvvier

Suspended Spaces est un collectif d’artistes et de chercheurs réunis, depuis 2007, autour d’un projet organique, arborescent et évolutif, qui a comme méthode de travail le déplacement géographique mais surtout artistique, culturel et intellectuel. Le nom Suspended Spaces (espaces en suspend et en suspens) renvoie à des espaces fragiles et provisoires dont le devenir a été empêché pour des raisons de conflits politiques, économiques et/ou historiques.

Paulien Oltheten / Prix découverte 2018

Les Rencontres de la photographie, Arles

Paulien Oltheten

Du 2 juillet au 23 septembre 2018

En 1930, l’écrivain et dramaturge Bertolt Brecht, écrivait dans sa pièce L’exception et la règle : « Observez bien le comportement des gens : trouvez-le surprenant, même s’il n’est pas singulier et inexplicable, même s’il est ordinaire et incompréhensible, même s’il est la règle ». Les photographies, les performances et les vidéos de Paulien Oltheten semblent vouloir explorer ce qu’il y a de commun et à la fois d’extraordinaire dans le comportement humain dans l’espace public. Sa méthode de travail est basée sur l’observation directe dans des parcs, esplanades ou rues de grandes villes. Elle y repère des actes particuliers, des gestes répétitifs, des objets décalés ou des traits graphiques et établit des connexions entre eux afin de créer une narration qu’elle formalise avec des mots, des images fixes et en mouvement. À la lisière du documentaire et de la fiction, et avec une indéniable dose d’humour, elle imagine et met en scène des objets retrouvés et des personnages rencontrés pour dévoiler des connexions universelles entre les choses et le comportement humain. Marta Ponsa

Lire plus…

 

LAURA HENNO / RÉDEMPTION

Commanderie Sainte-Luce, Les Rencontres de la Photographie, Arles

Laura Henno

Du 02 juillet au 26 août 2018

Fidèle à son exploration d’une humanité déchue, dont elle révèle la capacité à incarner de grands récits, Laura Henno, dont les travaux ont notamment porté sur les migrants comoriens – son film Koropa sera présenté dans le cadre du Grand Arles Express au FRAC PACA à Marseille – s’est immergée dans la cité perdue de Slab City au coeur du désert de Californie. Emblème d’une Amérique réduite à un campement mythique de marginaux, on y purge une vie de pionniers dont les rêves se seraient transformés en cauchemars. Installée avec sa chambrephotographique, vivant dans sa caravane deux mois durant en 2017, Laura Henno rencontre, observe, échange pour briser les clichés et découvrir des personnages qui, pour certains, n’abandonnent pas l’idée d’un au-delà à défaut d’envisager un avenir. N’hésitant pas à réaliser de véritable tributes aux photographes qui, depuis Dorothea Lange jusqu’à William Eggleston ont bâti l’imaginaire visuel du Sud, la photographe et cinéaste qui remportait en 2007 le Prix Découverte des Rencontres d’Arles, revient dix ans plus tard avec une oeuvre toujours plus précise dans ses partis pris formels et ses enjeux éthiques.

Commissaire de l’exposition : Michel Poivert.
Exposition coproduite par les Rencontres d’Arles et la galerie Les Filles du calvaire (Paris) et le Bleu du ciel (Lyon), en partenariat avec le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Plus d’informations