Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

Sandra
Rocha

Plus d'infos
De l’ensemble Persée et la Méduse, 2016 et du projet Le moindre Souffle, 2021

De l’ensemble Persée et la Méduse, 2016 et du projet Le moindre Souffle, 2021

De l’ensemble Persée et la Méduse, 2016 et du projet Le moindre Souffle, 2021Biscoitos du projet Anticyclone, 2010Du projet Dérive des baigneuses, 2017Furnas do Enxofre du projet Anticyclone, 2010 Du projet Le silence des Sirènes, 2016Biche, du projet Anticyclone, 2010De l’ensemble La création et du projet Le moindre Souffle, 2021Du projet La chaleur du corps, 2016Du projet La vie Immédiate, 2018Juliana, projet Anticyclone, 2010De l’ensemble Lichas, 2017 et du projet Le moindre Souffle, 2021Du projet Le silence des Sirènes, 2016Du projet La vie Immédiate, 2018De l’ensemble Isméniennes, 2021 et du projet Le moindre Souffle, 2021Du projet La vie Immédiate, 2018Du projet La vie Immédiate, 2018Du projet La vie Immédiate, 2018Du projet La vie Immédiate, 2018

Sandra Rocha

Née en 1974 aux Açores, Portugal.

Vit et travaille à Paris, France.

Dans sa démarche artistique, Sandra Rocha développe depuis quelques années un travail photographique à l’approche poétique, mêlant beaucoup de figures féminines associés aux quatre éléments, des lieux et des objets considérés comme naturels, animaux ou végétaux. La mobilité sémiotique et le caractère atemporel de ses image, enchevêtrées dans sa mélancolie – une qualité diffuse, mais constante de son travail – traduisent son hyper attention à la fragilité et à la beauté de la terre, ainsi que ses questionnements sur l’altérité, l’égalité et la rupture entre l’humain et le reste des vivants.

DÉRIVE DES BAIGNEUSES

DÉRIVE DES BAIGNEUSES

Sandra Rocha

2017

ISBN : 978-2-35046-427-5

Nul besoin de préciser que Vichy est une ville d’eau lorsque l’on découvre les images fluides et évanescentes de Sandra Rocha. En résidence dans la ville thermale, elle s’est laissé porter par l’atmosphère champêtre des squares et jardins, elle a longé les berges du fleuve et elle a recomposé en chemin le poème visuel des jeunes filles en fleur. A travers ses images poudrées de lumière, lointaines héritières des peintures classiques et idéalistes de Puvis de Chavannes, elle a photographié l’éternel été des jeunes vichyssois qui cueillent les roses de la vie en bord de l’allier.

Cette série de photos est exposée au festival Portrait(s) du 16 juin au 10 septembre 2017. Depuis l’édition 2014, le festival Portrait(s) organisé par la ville de Vichy accueille, durant un mois, un photographe en résidence. Après Anton Renborg, Cédric Delsaux et Yusuf Sevinçli c’est Sandra Rocha, photographe portugaise, qui a arpenté la cité thermale et nous fait découvrir la jeunesse vichyssoise.

LA VIE IMMÉDIATE

LA VIE IMMÉDIATE

Sandra Rocha

2017

ISBN 978-2-919507-72-6

La vie immédiate prend sa source au confluent de deux grands cours d’eau : la Marne et la Seine. Sandra Rocha s’est laissée porter par le courant et a partagé son voyage avec des adolescents tout juste éveillés et conscients de la fuite du temps. Ensemble, ils ont exploré leurs sensations intimes, profondes jusqu’à l’indicible. Cette publication apparaît ainsi comme leur journal intime, composé de leurs propres textes, de collages et de photographies qui interrogent les paradoxes de l’âge, entre la passion de brûler sa vie et la passion de la construire.

Le Silence des sirènes

Le Silence des sirènes

Sandra Rocha

Sandra Rocha / Michel Poivert

2016

ISBN 9782919507559

« Le livre de Sandra Rocha semble respirer ainsi, la défaite de la séduction résulte d’une crise des images que traduisent d’emblée les paysages artificiels des papiers peints. S’ouvre alors le monde d’après, celui des images qui parlent du désir sans séduire. Les artistes femmes ont ce génie de l’intériorité, de l’expérience fondamentale de se sentir un corps intérieur et de pouvoir exprimer ce monde. Il sera donc ici question de liquide, de flottement et d’illusion, ce livre est un bain nocturne duquel résonne le chant empêché des sirènes. » Michel Poivert

Anticyclone

Anticyclone

Sandra Rocha

2015

Pendant 5 ans, entre 2009 et 2013, Sandra Rocha est retournée sur l’île de Terceira, dans l’archipel des Açores, où elle a vécu jusqu’à ses 20 ans, pour visiter et photographier sa famille. Anticyclone est une étude sur l’île, les effets des éléments et de la géographie sur le quotidien de ses habitants. L’invisible haute pression provoquée par l’Anticyclone des Açores fait circuler l’air dans le sens des aiguilles d’une montre. Il est présent partout, dans les silences, les cigarettes qui s’allument, le vent qui secoue les arbres, sur les vagues…

Auto-édition