Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

En cours Passées À venir

Visite virtuelle

Edouard Wolton

Ultima Thulé

Edouard Wolton

Prolongation jusqu'au 5 juillet

[ Vernissage le jeudi 12 mars de 18h à 21h ]

Pour sa deuxième exposition personnelle à la galerie Les filles du calvaire, Edouard Wolton présentera un ensemble d’oeuvres inédites, regroupant peintures, sculptures, oeuvres imprimées et installations.

 » Pour entrer dans cette exposition, il faut passer un seuil physique autant que spirituel. La chose est assez rare pour être rappelée. Vous qui entrez ici, ouvrez-vous à une vision qui se cherche, se vit, se trouble, pour enfin se trouver incarnée. C’est pourquoi La Porte des étoiles nous accueille. Mais avant la porte, se trouve un masque aux yeux exorbités de cristaux de quartz aux facettes finement taillées. Cette tête, qui n’est autre que le moulage du visage de l’artiste, défie donc le regard dès le départ et in medias res. Dès le départ, au milieu des choses, donc, ou en plein cœur du problème : ces cristaux en érection oculaire permettent-ils une vision du monde élargie ou au contraire sont-ils le symptôme d’un aveuglement ? De quelle vision dans le désert allons-nous donc parler ici ? La question est posée en peinture, avec les outils de la peinture, et cela en toute conscience par l’artiste qui se donne inlassablement les moyens de son geste : travailler la matière à l’huile par glacis successifs (innombrables), faire surgir ou disparaître les couleurs par leurs interactions fondues les unes dans les autres, créer de la lumière par la progressive émergence de la transparence, couche après couche. « C’est à travers la couche picturale que je pourrai entrer dans la réalité de la peinture », me dit l’artiste. C’est aussi à travers cette porte que nous pourrons entrer dans le royaume de la Vision.  »

Extrait du texte de Léa Bismuth. Télécharger le dossier de presse pour le lire dans son intégralité :

Nautilus, 2018<br />
Huile et acrylique sur toile, 160 x 200 cm<br />
Courtesy Galerie Les filles du calvaire (Paris)Madame, 2018<br />
Alugraphie sur BFK, 70 x 100 cm<br />
Courtesy Galerie Les filles du calvaire (Paris)Rhombicuboctahedron, 2018<br />
Huile et acrylique sur toile, 45 x 55 cm<br />
Courtesy Galerie Les filles du calvaire (Paris)Cartographie, 2018<br />
Huile et acrylique sur toile, 180 x 160 cm<br />
Courtesy Galerie Les filles du calvaire (Paris)The Wall, 2019<br />
Huile et acrylique sur toile, 162 x 130 cm<br />
Courtesy Galerie Les filles du calvaire (Paris)Fibonacci n°1, 2018<br />
Huile et acrylique sur toile, 160 x 200 cm<br />
Courtesy Galerie Les filles du calvaire (Paris)