Maya Inès Touam France, 1988

A mi-chemin entre la photographie et la peinture, entre l’Afrique et l’Occident : c’est là que se situent les œuvres de Maya Inès Touam.

Née en France de grands parents algériens, Maya Inès Touam revendique le point de vue d'une petite-fille d'émigres, pour construire son travail entre les rives de la Méditerranée, mettant en jeu une identité à la fois intime et étrangère. Diplômée des Beaux-arts de Paris en 2013, elle mène une recherche à la fois anthropologique et onirique, à partir de différents supports (photographies, dessins, sculptures…), et en utilisant des objets personnels ou symboliques. En 2017, elle est primée par la Fondation Alliances au Maroc. En 2021, lors d'une résidence à la Fondation H en France, elle étend sa recherche aux diasporas du continent africain dans le pays, proposant un regard postcolonial sur l'immigration.


Plus récemment, elle a exposé aux Rencontres de la photographie, à l'Institut des Cultures d'Islam et au Musée de l'histoire de l'Immigration présentant des travaux aux inspirations culturelles occidentales et à l'empreinte plus marqué par son contient d'origine.