Santa Barbara | Diana Markosian

Fotografiska Stockholm

Après l’effondrement de l’Union soviétique, l’un des premiers programmes de télévision américains à être diffusé en Russie a été Santa Barbara (1984-93). Regardant ce feuilleton depuis la maison de son enfance à Moscou avec sa famille, Diana Markosianl’a vu comme une fenêtre sur un monde de fantaisie, d’évasion, et de rêve américain. Santa Barbara en Californie, est devenu un lieu mythique qui a occupé une place importante dans l’imagination de la famille, et finalement, grâce aux sacrifices de sa mère, il est devenu leur maison.

 

Dans sa version de Santa Barbara, Markosian reconstruit et réexamine à la fois la Russie et les États-Unis de son enfance, en retraçant le déménagement de sa famille dans la vie réelle, alors que leur rêve devenait réalité. Dans le prolongement de sa pratique documentaire, le projet permet à Markosian de revivre son enfanceselon ses propres termes, en nous invitant à pénétrer dans la mémoire collective de sa famille, à l’aide de documents d’archives familiaux, d’images mises en scènes et d’un film scénarisé.

 

Markosian donne accès à l’histoire de sa famille, mais aussi à son processus. La tension entre performance et réalité est accentuée par sa volonté de tirer le rideau et d’exposer ses outils. En passant de Moscou aux États-Unis, Santa Barbara teste et défie les limites de la vérité, de la fiction, du documentaire et de la mémoire.

Du 17 Mars au 27 Août 2023
50 
sur 113