Newsletter S'inscrire

Galerie Les filles du Calvaire

Katrien
De Blauwer

Plus d'infos
Love me tender 232, 2019

Love me tender 232, 2019

Love me tender 232, 2019Love me tender 160, 2019Love me tender 44, 2018Love me tender 143, 2019Dirty scenes 7, 2019Dirty scenes 20, 2019Katrien Blauwer, Jump cuts 15, 2016Katrien Blauwer, Single Cuts 72, 2016Katrien Blauwer, Single cuts 112, 2016Katrien Blauwer, Jump Cuts 12, 2016Katrien Blauwer, Rien 16, 2016Katrien Blauwer, Loin 45, 2015Katrien Blauwer, Scenes 162, 2017

Katrien De Blauwer

Née à Renaix en Belgique, en 1969
Vit et travaille à Anvers

Katrien De Blauwer est passée maître dans l’art du «Cut». Cette terminologie est effectivement plus appropriée que le terme «collage» pour définir sa pratique, tant celui-ci semble en décalage en regard de la maitrise des compositions et la puissance formelle de ses créations. De facto, ses œuvres ne sont pas des collages comme on peut l’entendre habituellement. Il ne s’agit pas ici de l’association de motifs afin de recréer une imagerie comme celle, par exemple, des recherches surréalistes.

Son geste artistique est lié, certes, à une perception intuitive et à un cheminement poétique, mais son approche est conceptuelle, radicale. Cette artiste est une observatrice, une analyste attentive des éléments qui fondent une photographie tant dans son sujet, la captation que celle-ci opère d’un morceau de réel par le cadrage, que dans l’espace même de l’image et des différents plans et chromatiques qui la composent. Pourtant Katrien De Blauwer n’est pas directement photographe. Elle préfère se servir, extraire des éléments du langage photographique pour réactiver sa valeur formelle. En 2019, son travail fera l’objet d’une grande exposition personnelle au Fotomuseum de Rotterdam aux Pays-Bas. En 2017, elle présente ‘Scenes’ au Château d’Eau de Toulouse en France, ainsi que ‘Seventeen by FIFTY ONE’ à la Gallery Fifty et ‘Without Camera’ à la Hostreet Gallery, galeries toutes deux basées en Belgique, d’où elle est originaire. En 2016 elle expose pour la première fois à la galerie Les filles du calvaire à Paris, à l’occasion d’une exposition personnelle, puis de l’exposition collective ‘Fragments’.

DIRTY SCENES

DIRTY SCENES

Katrien de Blauwer

2019

978–91–88113–25–2

Page après page, ils se déshabillent. Leurs jambes se couchent gracieusement sur un lit, se reposant pour l’éternité, semble-t-il. D’autres sont debout, pouvez-vous sentir la chaleur qui sort de leur peau? Il semble qu’ils dansent ensemble de scène en scène. Vous invitant à les rejoindre. Leurs corps nus trouvent refuge entre les traits de peinture, à côté des cartons, sous les marques de crayons. Ils ne nous montreront pas leurs yeux, nous ne saurons pas à quoi leur visage ressemble. Ce ne sont que des corps. Pourtant, vous ne pouvez pas sentir leur regard, regardant à travers vous.

Edition originale de 400 exemplaires numérotés et signés.

Dirty Scenes de Katrien De Blauwer (née en 1969, belge) accompagne son exposition Love Me Tender à Paris, France, à la galerie Les Filles du Calvaire, du 18 mai au 15 juin 2019.

Edition LIBRARYMAN

WHY I HATE CARS

WHY I HATE CARS

Katrien de Blauwer

2019

978–91–88113–23–8

Après son précédent livre When I Was a Boy, Katrien De Blauwer (née en 1969, belge) continue d’explorer son médium «la photographie sans appareil photo» dans la monographie Why I Hate Cars. Après des études en peinture et en mode, De Blauwer a commencé à s’engager dans une pratique artistique décalée en rassemblant des images d’anciens magazines et journaux – en guise d’auto-investigation thérapeutique, dont elle est devenue le fondement. En créant ses propres collages, De Blauwer révèle un royaume intérieur en initiant des narrations anonymes et cinématiques. Dans ce travail particulier, elle a commencé à expérimenter avec de la peinture et des crayons de couleur, apportant une couche de couleurs supplémentaire aux histoires qu’elle raconte.

Le livre contient un extrait écrit par Katrien De Blauwer, tiré d’un de ses cahiers.

Première édition à 1000 exemplaires. Edition spéciale à 50 exemplaires, numérotés, dans une boîte en carton, sérigraphiés en blanc, avec impression originale signée et dessinée à la main. Choix de 5 impressions – 10 copies de chaque impression.

Why I Hate Cars accompagne son exposition Love Me Tender à Paris, France, à la Galerie Les Filles du Calvaire, du 18 mai au 15 juin 2019.

Edition LIBRARYMAN

Stills

Stills

Katrien de Blauwer

2016

978-2955795309

Katrien De Blauwer se désigne elle même comme une « photographe sans appareil ». L’artiste belge collecte et recycle images et photos issues de vieux magazines ou de journaux et crée à partir de ces fragments d’image d’étonnants collages évocateurs remettant au premier plan ces souvenirs effacés. Son travail est exposé dans toute l’Europe, figure dans de nombreuses publications, et est souvent mis en valeur par le New York Times.

Danny Clay est un compositeur et sculpteur de sons originaire de l’Ohio et résidant à San Francisco. L’artiste utilise des formes sonores diverses – objets trouvé, jouets musicaux, chutes analogiques ou numériques; etc. Sa musique a été éditée par Hibernate Recordings, Patient Sounds, Unknow Tone Records, Phiney, Parlour Tapes+ et Eilean Rec., entre autres.

STILLS est le fruit du dialogue entre les deux artistes.

Edition IIKKI

Inappropriate Repetitions

Inappropriate Repetitions

Katrien de Blauwer

2012

A small book by Irish based Redfoxx Press in a limited edition of 100 numbered copies.

Edition Redfoxx Press

I do not want to disappear silently into the night

I do not want to disappear silently into the night

Katrien de Blauwer

2014

978-2-9541974-1-8

Giuliana Prucca (Avarie) and me worked together on this book. The selection of collages explores the connection with Italian film director Michelangelo Antonioni.

The book was printed on two kinds of paper. At the end and the beginning of the book there where text fragments on fold out pages. The middle part of the book consisited of blow ups of the back sides of my work.

The book was printed on 750 copies and 50 of them where made into special editions. These copies have an original double page work in analogy with the notebooks in them and are signed, numbered and stamped.

Edition Avarie

  • Les collages de Katrien de Blauwer

    Vogue 3 juin 2019 / de Claire Beghin

    Télécharger
  • Secrecy and Sexuality in the Collages of Katrien de Blauwer

    AnOther, mai 2019

    Télécharger
  • Photos adoptées

    Bruzz review, 2017

    Télécharger
  • Scenes

    Parisart, novembre 2017

    Télécharger
  • Les blasons féminins de Katrien De Blauwer

    Marie Claire, décembre 2016

    Télécharger
  • The New York Times, août 2016

    Télécharger
  • Images de soi

    Esprit, juin 2016

    Télécharger
  • Expo : les collages de Katrien de Blauwer à la galerie Les Filles du Calvaire

    Grazia, mai 2016

    Télécharger
  • Le top 5 des expos de la semaine

    Les inRocks, mai 2016

    Télécharger
  • Katrien de Blauwer, Single Cuts (exposition)

    Le Littéraire, mai 2016

    Télécharger
  • Exposition « Single Cuts » de Katrien de Blauwer

    Actuphoto, mars 2016

    Télécharger
  • Katrien de Blauwer, Photographer without a Camera

    Need Supply Co, janvier 2016

    Télécharger