LAIA ABRIL AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS, LE LOCLE

ON RAPE: A HISTORY OF MISOGYNY, CHAPTER TWO

Le deuxième chapitre d’Une histoire de la misogynie (sur le viol) a été présenté à la galerie Les Filles du Calvaire en 2020 avant d’être exposé à la Biennale de l’Image Possible (Liège), au FOAM (Amsterdam), et actuellement au Musée des Beaux-Arts Le Locle. Dans cette exposition, l’artiste continue d’élargir ses archives visuelles sur le contrôle systématique du corps des femmes à travers le temps et les cultures. Sur son travail, l’artiste dit : « En scrutant, conceptualisant et visualisant les échecs judiciaires, en tenant compte des réglementations historiques, des dynamiques toxiques et des témoignages de victimes, le projet pointe la culture du viol institutionnel répandue dans les sociétés du monde entier. Je développe ce travail en explorant les liens entre mythes, pouvoir et droit et les notions de masculinité et de violence sexuelle.

Du 23 octobre 2021 au 9 janvier 2022
31 
sur 51